juillet 13, 2024

FREEMEDIA

La Femme au cœur de l'actualité

Bukavu : les élèves du CS la Pépinière BIOSADEC mettent au défi Théo Ngwabidje

Spread the love

Sur leurs calicots on pouvait lire : « Excellence monsieur le gouverneur de la province du Sud-Kivu sauvez notre école. L’intérêt supérieur de l’enfant passe avant toute chose » ; « Honorable Bahati Lukwebo et Mama Dorothée Nganiza, Ayez pitié de cette jeunesse que vous voulez sacrifier en achetant les bâtiments  de leur école pour des intérêts égoïstes. L’histoire vous jugera un jour ».

Accompagnés des leurs enseignants, les élèves du complexe scolaire la pépinière BIOSADEC étaient dans la rue ce lundi 12 juin 2023  pour dénoncer la spoliation de leurs bâtiments. Ils se sont dirigés vers le gouvernorat de province puis vers le parquet général de Bukavu pour déposer leurs mémorandums en scandant des chansons tout le long du boulevard Emery Patrice Lumumba.

Monsieur Bagabo Nyakura, Administrateur et Directeur Général de Biodiversité et le Développement Communautaire (BIOSADEC en sigle), qui a lit le mémorandum explique que les immeubles, concessions du domaine privé de l’État congolais ne peuvent pas être appliqué où vendu par le système OHADA car ils sont protégés par la loi du 11 août 2008.

« Il nous revient de constater en dépit des plusieurs correspondances et communiqués et autres, qu’une organisation des citoyens sont entré de  vendre sans titre et droit dans la province du Sud-Kivu en particulier dans ville de Bukavu, les Sanctuaires publiques congolais pour la Biodiversité et le Développement Communautaire, BIOSADEC. les Immeubles et concessions laissées par le président Mobutu pour intérêt national et international, biens publics congolais hors commerce et officiel.

En agissant aux faits, d’exiger à tous les receleurs qui ont acquis illégalement des immeubles, concessions de l’État congolais, le sanctuaire « BIOSADEC » de le restituer le plus rapidement à l’État congolais. Monsieur le gouverneur vous aurez contribué à la restauration de l’État ainsi que de la paix sociale dans notre province et plus particulièrement dans la ville de Bukavu ou le conflit lié à BIOSADEC prennent de l’ampleur », a-t- il déclaré.

Ces enfants de l’école secondaire, primaire et maternelle ont été reçus par la directrice adjointe de cabinet  du gouverneur, Madame Geneviève Mizumbi, qui a réceptionné ce  mémorandum et a promis de le faire arriver à qui de droit.

Théo Ngwabidje mis au défi

Alors que la justice avait tranché en date du 29/04/2023 par la vente aux enchères des bâtiments de la BIOSADEC. Monsieur Bagabo Nyakura Janvier avec les élèves rejettent en bloc la vente qu’ils considèrent illégale et en accusant la justice qui d’être à la base de la spoliation de son patrimoine avec la complicité des certaines autorités.

Comment Théo Ngwabidje va s’y prendre après que sa Dircaba a promis aux enfants de lui remettre ce mémorandum ? Comment va-t-il sauver cette école après lui avoir rappelé que l’intérêt supérieur de l’enfant passe avant toute chose ? Va-t-il outrepasser les décisions de la Justice ? Les élèves le mettent au défi, lui qui est cité dans différents rapports de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu dans la spoliation des biens de l’Etat.

Selon les informations recueillies auprès du Président interfédéral de l’AFDC-A, le Prof Landry CIZUNGU et rapportées par nos confrères de oeitaifa.info, L’Honorable Bahati Lukwebo n’est de près ni de loin impliqué dans ce dossier de  BIOSADEC et c’est Madame Dorothée Nganiza comme femme d’affaire qui l’avait acheté au prêt du gouvernement congolais lors d’une vente aux enchères. Le parti politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo, AFDC met en garde toute personne qui va continuer à salir l’image de son autorité morale.

Mitterrand Rukozo et Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page