juillet 18, 2024

FREEMEDIA

La Femme au cœur de l'actualité

RDC : Modestine Sifa face à Tshisekedi « nous sommes prêt à écrire l’histoire ensemble »

Spread the love

Le Président Félix Tshisekedi a échangé avec 120 jeunes entrepreneurs congolais au cours d’une rencontre dénommée « Meet The President » organisée dans le cadre du mois de l’entrepreneuriat ce lundi 30 octobre 203  à la cité de l’Union africaine à Kinshasa. 

Prenant la parole et parlant au nom de tous les entrepreneurs, Modestine Sifa Ocha, Jeune femme entrepreneur du Sud-Kivu, rassure au Chef de l’Etat, de n’est pas être seulement du bon côté de l’histoire, mais s’assurer d’écrire ensemble cette histoire.

« L’honneur a été porté sur notre modeste personne, pour parler au nom des entrepreneurs, pour la promotion de l’entrepreneuriat congolais, ainsi que les personnes vivant avec handicap », a-t-elle introduit.

En suite, elle a adressé au Chef de l’État, les remerciements de ces jeunes pour les avoir reçus en ce jour mémorable.

« En dépit des multiples occupations, dans le contexte actuel de la guerre à l’Est de la RDC, d’où nous venons nous-même et à la veille des élections ; c’est une preuve tangible d’une ferme volonté de créer non seulement des jeunes millionnaires, mais aussi une classe moyenne dont le pays à besoin, pour que nous transformions ensemble des potentiels en des véritables richesses, » Dit-elle.

Et de poursuivre :

« Assurez-vous que nous sommes bien alignés et en ordre utile pour être non seulement du bon côté de l’histoire, mais témoin d’une histoire que nous sommes prêts d’écrire ensemble. »

20231031_095806-300x200 RDC : Modestine Sifa face à Tshisekedi "nous sommes prêt à écrire l'histoire ensemble"
Modestine Sifa Ocha, prononçant son discours lors de la rencontre « Meet the President » à Kinshasa.
Plaidoiyer en faveur de l’ANADEC

S’agissant de l’Agence Nationale de Developpemnt et de l’Entreprenariat Congolais, ANADEC, une institution qui est censée former les jeunes millionnaires, ils ont salué le travail abattu par cette structure et remercier le DG Godefroid Kizaba, qui à travers lui, tous les agents sont repartis sur l’ensemble du territoire national.

« Nous émettons le vœu, cependant, qu’il ait suffisamment des moyens pour leurs politiques pour faire encore davantage, tenez Monsieur le Président, nous ne réalisons pas comment un service qui va aider à créer des millionnaires puisse se retrouver dans les conditions qui sont les leurs actuellement. Pas des véhicules de service ni de déplacement ; pas des bureaux qu’on se prête à des conditions d’accompagnement de ces jeunes ; pas d’argent pour organiser des formations, des moyens logistiques nécessaires pour assurer la disponibilité de l’information pour ne citer que cela, » souligne-t-elle.

Ces jeunes entrepreneurs sollicitent l’implication personnelle de Félix Tshisekedi à partir d’aujourd’hui et pendant son prochain mandat, car il est sûr qu’il sera toujours là avec l’implication de tous jeunes, femmes engagées pour sa réélection afin que l’ANADEC ait les moyens nécessaires pour l’exécution de sa politique dans l’exécution de sa mission conformément à la vision du Chef de l’Etat.

Ils sollicitent ensuite que les services de l’ANADEC s’étendent même à l’intérieur des territoires et en milieux ruraux pour que leurs collègues entrepreneurs de ces entités puissent avoir accès à la formation et l’information en temps réel et qu’ils accèdent également à des financements.

Situation des personnes vivant avec handicap

S’agissant de la situation des personnes vivant avec handicap, PVH, elle a attiré l’attention de tous. D’abord pour eux-mêmes PVH, elle les invite à refuser de s’apitoyer sur leur sort disant qu’elles sont handicapées.

 » D’ailleurs, si cela dépendait de moi, j’allais nous interdit de continuer à demander la charité. Nous devons apprendre à être compétitif à la limite de nos possibles. Le fait par exemple pour moi, quo êtes directrice d’une entreprise. J’ai eu à étudier, à entreprendre et me créer une place dans la communauté. Je voudrais à ce que tout le monde en prenne comme exemple, «  conclut-elle.

Néanmoins, elle souhaite qu’il y ait davantage des politiques même de discrimination positive en faveur des PVH, pour renforcer leur intégration. « En ce mot, nous disons merci de nous avoir donné une place dans les institutions publiques, une question qui retourne toujours à l’article 49 de la constitution ». 

« Je veillerai à ce qu’il y ait encore plus de moyens pour vous accompagner. Vous pouvez compter sur nous pour vous donner plus de possibilités pour vous soutenir davantage. Vous aurez tout ce qu’il faut pour être compétitifs », s’est engagé le Président Tshisekedi.

Divin Cirimwami

About The Author